Omar Boudaoud, l’homme de l’ombre du Front de Libération Nationale en Europe pendant la guerre d’indépendance Algérienne, nous a quitté.

J’ai eu l’occasion d’interviewer longuement M. Boudaoud pour ma thèse. Toujours affable et plein d’humour, il n’en fut pas moins un grand militant et un redoutable stratège. Ancien de l’OS, nommé par Abane Ramdane, il mena d’une main de fer la Fédération de France du FLN, ordonna le renforcement de la lutte armée contre le MNA et la restructuration du nidham . Si l’organisation du FLN en France fut nommée la VIIe Wilaya par la direction du FLN, c’est en grande partie grâce à lui. Paix à son âme. Pensées pour sa famille et ses compagnons de lutte.

Dans un entretien au journal Le Monde, l’historien Jacques Le Goff nous rappelait que « l’historien est un artisan de la mémoire ». Il est grand temps pour moi de tenir mes engagements envers lui et toutes celles qui m’ont fait confiance, du FLN au MNA, pour livrer leur histoire de la guerre d’indépendance algérienne en Europe.

@APS